Les autres allergènes alimentaires

Les autres allergènes alimentaires

Les protéines de lait de vache, l’œuf, le blé, l’arachide, le soja font partie des principaux allergènes alimentaires. Cependant, la liste ne s’arrête pas là.

En effet, 9 autres allergènes majeurs ont aujourd’hui été identifiés et sont ainsi à déclaration obligatoire : les sulfites, les mollusques, les crustacés, les fruits à coque, la moutarde, le sésame, le lupin, le poisson et le céleri.

Les sulfites

Les sulfites sont des anti-oxydants utilisés comme conservateurs dans les poissons, crustacés mais également les boissons. Chez certaines personnes, ils peuvent provoquer de graves réactions allergiques (certaines conduisant à la mort) dans les heures qui suivent l’ingestion.

Les crustacés

Crabe, crevette, homard, langoustine…, les crustacées peuvent être la source de symptômes très divers, certains pouvant être très violents (urticaire, conjonctivite, rhinite, asthme, angio-œdème, nausées, douleurs abdominales, diarrhée, anaphylaxie aiguë).

Les mollusques

Souvent confondu à tort avec les crustacés, les mollusques peuvent être assimilés aux coquillages. Ils comprennent notamment les escargots, huîtres, moules ou autres bigorneaux et calamars.

Les fruits à coque

Les fruits à coque disposent, comme leurs noms l’indiquent, d’une solide coque qui leur confère une imperméabilité à toute épreuve.

Les plus connus sont la noisette, la noix ou encore la pistache.

La moutarde

Les graines de cette plante servent à fabriquer le condiment du même nom.

Le sésame

Plante très cultivée pour ses graines, le sésame se développe du fait de ses faibles coûts de production et de sa culture relativement aisée. Il est utilisé comme ingrédient dans certains produits céréaliers (biscuits, barres de céréales…), dans la cuisine « ethnique »…

Le lupin (les lupins)

Considérées comme légumineuses, les lupins (constituant un genre de plantes) se caractérisent par la très grande richesse de leurs graines en protéines. Cependant, beaucoup d’espèces sont toxiques et sources d’allergies.

Le poisson

L’allergie au poisson concerne tous les poissons (eau douce et eau de mer) et l’allergène se trouve dans le tissu musculaire. Par ailleurs, certains poissons comme le thon sont riches en histamine et peuvent provoquer ce qu'on appelle une fausse allergie. Enfin, méfiez-vous du surimi, composé de merlan d'Alaska et à qui on donne parfois l'apparence trompeuse de crustacées (crabe, crevette) dans des plats tels que pizza, salade...

Le céleri

Plante herbacée cultivée comme plante potagère pour ses feuilles et sa racine, le céleri se trouve sous quatre grandes variétés dont l’une est particulièrement révélée lors d’allergie alimentaire : le céleri rave.

 

Enfin, il existe d’autres allergènes alimentaires qui ne sont pas à déclaration obligatoire : chocolat, kiwi…

 

VALPIFORM